Maux par mots – Marie-Sophie Peytou
Le conseil conjugal familial

 
  -------------------------

1 Qu’est ce qu’une conseillère conjugale et familiale (CCF) ?
2 Quel est son domaine de compétence ?
3 Quelle formation a-t-elle suivi ?
4 Où peut-on en trouver?
5 Combien ça coûte?


Autant de questions que vous vous posez peut-être et auxquelles je vais essayer de répondre…



1 Une confusion assez répandue est de croire qu’une conseillère…donne des conseils. Il s’agit plutôt de tenir conseil avec la (ou les) personne reçue afin de l’aider à voir plus clair dans sa vie affective, sexuelle, familiale ou relationnelle, et éventuellement de l’aider à trouver les solutions qui lui conviennent. Ce "travail" se fait au cours d'entretiens. Ils durent en général une heure et peuvent accueillir une personne seule mais aussi un couple, une famille ou un parent avec son enfant.

Une autre confusion réduit le champ des compétences de la conseillère à l’accueil de couples en difficulté, en grave crise. Ce n’est pas faux bien sûr, mais c’est insuffisant.
La conseillère peut aussi avoir un rôle de prévention: par exemple si l'on songe à se marier et qu'on a envie de mettre toutes les chances de son côté. Pour cela je propose un parcours personnalisé en trois séances (voir la rubriques: mes prestations).
Cela peut être aussi à la naissance de son premier enfant, lorsqu'on sent qu'on aurait besoin d'aide pour vivre la transformation de son couple en une famille. Ou bien pendant une période de chômage, ou lorsque les enfants quittent la maison...Bref tout ce qui peut parfois déstabiliser un couple ou une famille.

Une CCF peut aussi accompagner les femmes face à une grossesse inattendue, ou bien celles qui ont vécu une fausse couche ou une IVG. De même, elle peut accueillir les couples confrontés à la stérilité.
Toute crise n'est pas forcément un problème, elle peut être l'occasion de grandir. C'est pourquoi, au lieu d'attendre qu'une relation soit complètement dégradée, il est judicieux de venir rencontrer une conseillère pour partager avec son conjoint et apprendre à traverser les fluctuations de la vie.
Il est aussi possible de venir seul, soit parce qu’on ne vit pas en couple, soit parce que le conjoint n'est pas encore prêt à faire cette démarche.

En plus des entretiens individuels, une conseillère peut assurer des interventions scolaires ou animer des groupes de parole (par exemple de soutien à la parentalité).


2 Le domaine privilégié de la conseillère est tout ce qui touche au lien conjugal et/ou familial : la sexualité, l’éducation affective et sexuelle des jeunes, la régulation des naissances, la grossesse et les difficultés qu’elle peut engendrer, la communication entre les conjoints ou entre les parents et les enfants, les séparations et les deuils, les difficultés liées à l'inceste ou la maltraitance…le liste n’est pas exhaustive.
Une CCF est aussi particulièrement attentive à la problématique de l'Estime de soi, car bien des difficultés conjugales ou familiales peuvent être comprises comme un déficit d'estime de soi de l'un ou l'autre partenaire (ou des deux). C'est pourquoi, je propose souvent des entretiens individualisés autour de ce thème.

Précisons que je suis aussi logothérapeute et que cela donne une dimension particulière à mes accompagnements (consultez la rubrique " logothérapie")



3 La formation qualifiante au conseil conjugal est validée par le ministère des Affaires Sociales. Elle est dispensée par des organismes de formation agréés (voir la liste sur le site de l’ANCCEF).
Bien entendu, la CCF s’engage à une analyse de sa pratique et à une formation continue.Elle est tenue au secret professionnel.


4 Les CCF travaillent en cabinet libéral. Vous pouvez trouver des adresses de CCF sur le site de l'ANCCEF (voir adresses utiles).
Vous pouvez en rencontrer dans les Centres de Planification et d'Education Familiale (CPEF), qu'ils soient gérés par le Conseil Général ou une association.
Vous pouvez aussi en rencontrer dans les Centres d'Orthogénie des établissements hospitaliers.


5 Lorsque vous avez un entretien dans un CPEF ou un centre d'orthogénie, le coût de l'entretien est pris en charge par la collectivité.
Pour les CCF en cabinet libéral, le prix est variable. En ce qui me concerne, le tarif est de 40 euros (50 euros à Eveux), et cela pour un entretien d'une heure. Cette dépense n'est pas prise en charge par la Sécurité Sociale.
Pour les conférences, les animations de groupe de parole ou les interventions scolaires, consulter la rubrique "Mes prestations".



J’espère avoir répondu à vos questions et je vous invite à me contacter si vous désirez des précisions supplémentaires.


NB: Il existe bien sûr des conseillers conjugaux et familiaux...J'ai un peu abusé en féminisant la profession !

  -------------------------