Maux par mots – Marie-Sophie Peytou
L'humeur du temps

Art de vivre (12) Enfance Education (7) Sexualité (3) Vie de couple (6) Vie de famille (1) Tous (29)
 
samedi 15 octobre 2011 Art de vivre
Eloge du silence (1) Je voudrais prononcer un « éloge du silence »...

L’idée est un peu provocatrice, je l’avoue, puisqu’un site est conçu pour communiquer. Mais tant pis, le paradoxe est souvent instructif !
Pourquoi faire l’éloge du silence ? Parce qu’il est un élément fondamental dans nos relations humaines, parce que sans lui nous ne pouvons pas écouter l’autre ni même le rencontrer.

Il est facile de constater que nous vivons dans un bruit permanent : radio, musique d’ambiance (dans les magasins, dans les transports en commun, dans les cafés) télévision allumée en continu, portables venant interrompre nos conversations à tout moment de la journée.…
Dans nos rapports avec les autres, c’est souvent la rapidité qui prédomine, nous n’aimons pas les blancs dans la conversation : nous coupons la parole en croyant avoir compris, nous faisons deux choses à la fois (ah ces amoureux qui "textotent" alors qu'ils sont en face de l'être aimé!), nous interprétons certaines paroles, et ce d’autant plus facilement que nous croyons bien connaître la personne qui nous parle.
Ce que nous faisons subir aux autres, nous le subissons aussi nous-mêmes : qui de nous n’a pas fait la douloureuse expérience de ne pas être compris, même par des gens tout proches de soi ? Malgré nos efforts pour être clair, il nous semble que l’autre ne parvient pas à nous entendre: il termine les phrases que nous avons à peine commencées, il donne des conseils pas toujours appropriés, il ramène la conversation à lui et à ses propres préoccupations...

Un sage proverbe conseille de tourner 7 fois sa langue dans sa bouche avant de parler…Façon imagée de nous rappeler qu’il vaut mieux un mot bien pesé qu’un flot de paroles inutiles.
Le silence nous fait peur, il n'est pas facile de le pratiquer, de l'accepter, encore moins de le désirer.

Allez, chiche ? Je vous propose deux exercices tout simples à faire pour reprendre goût au silence :
N’allumer sa radio que quinze minutes après s’être réveillé…c’est bon pour le moral d’ailleurs, vu le flot de mauvaises nouvelles dont nous sommes abreuvés.
Compter jusqu’à trois avant de reprendre la parole dans une conversation…c’est beaucoup plus dur, je l’avoue, mais même si nous n’y parvenons pas, nous prendrons peut-être conscience de la facilité avec laquelle nous coupons la parole à notre interlocuteur. C’est déjà l’amorce du début d’un changement…
 
«   Retour