Maux par mots – Marie-Sophie Peytou
L'humeur du temps

Art de vivre (12) Enfance Education (7) Sexualité (3) Vie de couple (6) Vie de famille (1) Tous (29)
 
samedi 28 juillet 2012 Enfance Education
Vos enfants sont formidables, mais il faut le leur rappeler...

« Elever quelqu’un, c’est d’abord l’élever à ses propres yeux » disait la philosophe Simone Weil…En tombant par hasard sur cette phrase, j’ai immédiatement pensé à nos rapports avec nos enfants, même si la phrase englobe aussi les relations du maitre avec son élève.

Quel beau mot que ce mot « élever »…il est d’ailleurs difficile pour des parents d’élever leurs enfants et de sentir que la place qu’ils occupent auprès d’eux est appelée à diminuer.Eh oui, ils sont appelés à nous quitter, à voler de leurs propres ailes, à nous dépasser peut-être, sûrement même !
Mais pour que l’oiseau puisse s’envoler, il ne faut pas lui avoir coupé les ailes ; bien souvent, c’est le manque de confiance en soi qui empêche de prendre sa liberté et d’aller vivre sa vie. Cette confiance s’acquiert dès l’enfance, par les multiples encouragements reçus lors de tous les apprentissages : « Allez, tu vas y arriver, relève-toi, tu en es capable ! ». Ces encouragement que nous prodiguons volontiers à nos petits quand ils apprennent à marcher, à nager, à faire du vélo sans les roulettes…il semblerait que nous les mettions de côté au fur et à mesure que les enfants grandissent.

Quand l’adolescence est là, il arrive que nos enfants nous exaspèrent tellement que nous ne voyons plus que ce qui ne va pas : nous sommes alors tentés de multiplier les reproches, sans voir tout ce qu’il y a de beau en eux : rien de tel pour que l’adolescent se sente diminué (lui qui est déjà si mal dans sa peau !) et en rajoute d’ailleurs dans le registre de tout ce qui nous agace…
Un petit exercice à faire pendant ces vacances, puisque nous sommes plus détendus et disponibles : essayons pour chaque reproche que nous faisons de trouver un compliment à leur adresser. Montrons-leur que nous sommes fiers d’eux, même s’il faut un peu en rajouter, surtout au début. Cela devrait renouveler notre regard sur eux. Et surtout, parions que nous les verrons se redresser, prendre confiance en eux… une forme de spirale vertueuse qui sera profitable à toute la famille.
Peut-être pourrions-nous essayer aussi avec notre conjoint…il ne pourra qu’en être surpris et qui sait, nous rendre la pareille !
 
«   Retour