Maux par mots – Marie-Sophie Peytou
L'humeur du temps

Art de vivre (12) Enfance Education (7) Sexualité (3) Vie de couple (6) Vie de famille (1) Tous (29)
 
mardi 3 juin 2014 Enfance Education
S'il te plaît, parle-moi de l'amour...

Voilà une demande à laquelle trop de parents se dérobent ! Et pourtant, il y a urgence ! Nos enfants sont sans cesse confrontés à des images sexuelles, voire pornographiques : dans la rue, à l'école, devant les écrans... (1)
Alors, il me paraît urgent de prendre notre place auprès d'eux pour les accompagner, leur donner des repères, les rassurer s'ils sont inquiets ou même blessés.
Voici donc quelques pistes pour vous aider à franchir le pas...

Essayez de le faire de façon positive : souvent, les parents sont dans l'inquiétude et ne parlent que des risques avant de parler de ce qui est beau...et c'est ainsi que certains enfants arrivent au collège avec la certitude que la sexualité, c'est quelque chose de dangereux ou qui fait mal.

N'hésitez pas à le faire de façon précoce, sans attendre forcément qu'ils posent des questions : certains n'en posent jamais, ce qui ne veut pas dire que cela ne les intéresse pas ! Mieux vaut, la première fois qu'ils en entendent parler, que ce soit dans la confiance, avec vos messages positifs, plutôt que dans une cour d'école, avec des copains qui racontent des blagues salaces ! Plus on en parle tôt, plus on pourra garder le lien avec eux quand ils seront adolescents : ils auront intégré que ce n'est pas un sujet tabou à la maison.

Soyez détendus (facile à dire !) : que vos enfants sachent qu'ils peuvent vous interroger, que vous n'allez pas vous dérober. Parfois, ils pourront avoir l'air de poser des questions provocantes, mais cela veut dire simplement qu'elles les préoccupent. Si nous ne sommes pas détendus, nous pouvons leur dire pourquoi : par exemple en expliquant le rôle de la pudeur, qui protège les secrets. Nous pourrons leur avouer que nos parents ne nous en ont jamais parlé, que nous avons conscience que c'est un beau sujet mais sérieux car il concerne nos origines, l'origine de la vie : il est donc normal de ne pas en parler comme d'un sujet banal.

Enfin, l'idéal serait de le faire de façon globale, c'est à dire en ne séparant pas le corps et les sentiments : c'est important pour lui de savoir qu'il a été conçu dans un moment d'amour, même si par la suite, ses parents se sont peut-être séparés. On peut ainsi lui montrer que le corps est un langage qui permet de dire je t'aime, de 1001 façons.

Je suis sûre que vous trouverez vous-mêmes les mots qui conviennent. Je voudrais vraiment vous encourager à jouer votre rôle, à ne pas laisser les autres le faire à votre place. Vous serez peut-être maladroits mais votre enfant comprendra tout ce que vous ne lui dites pas, à savoir l'amour que vous lui portez et votre désir de lui donner le meilleur.

  -------------------------

1 Ainsi, France-info affirmait le 30 juin 2012 : « Enfants et adolescents ont de plus en plus accès, via internet, à des images pornographiques, s'alarme le Conseil supérieur de l'audiovisuel. Une étude TNS-Sofres a été publiée la semaine dernière. Près de la moitié des enfants de 11 à 13 ans, et jusqu'à 68% des 15-17 ans ont déjà regardé des vidéos choquantes (étude Calysto) »
 
«   Retour