Maux par mots – Marie-Sophie Peytou
L'humeur du temps

Art de vivre (12) Enfance Education (7) Sexualité (3) Vie de couple (6) Vie de famille (1) Tous (29)
 
mardi 24 juin 2014 Enfance Education
Le fameux test du chamallow...

Chacun a ses faiblesses et la mienne est une passion immodérée pour ces guimauves roses ou blanches...Aussi, lorsque je suis tombée sur un article expliquant le test du chamallow, je m'y suis précipitée !!!

« A la fin des années 60, le chercheur et psychologue Walter Mischel a conduit le test du chamallow à Standard.
Chaque enfant de 4 ans participant à l'étude recevait un chamallow et on lui disait qu'il pouvait le manger tout de suite, auquel cas il n'en aurait qu'un, ou bien il pouvait attendre jusqu'à ce que l'adulte revienne dans la pièce après 15 minutes, et il en aurait 2. Certains on mangé le chamallow de suite, tandis que d'autres ont attendu, et à peu près 30% ont tenu pour avoir le deuxième chamallow.
Après avoir suivi ces enfants pendant 18 ans, Mischel remarqua alors que ces enfant qui avaient su se discipliner et attendre devant le chamallow, obtenaient de meilleures notes, ils étaient plus heureux, et plus populaires. » (information trouvée sur le site:developpementpersonnel.org)


Cette expérience m'a bien fait rire et je ne suis pas sûre qu'à 4 ans, j'aurais su attendre. Mais ce qui est sûr, c'est que la patience n'est pas une vertu à la mode et que ce n'est probablement pas celle que nous voulons en priorité apprendre à nos enfants. Et pourtant....
La suite de l'enquête devrait nous encourager. Plutôt que de nous ruiner en cours particuliers et en séances orthophonie, peut-être pourrions nous réfléchir à ce fameux test. Nous qui avons tant de mal à dire non à nos enfants, à leur refuser un petit plaisir ou une gourmandise, peut-être serions nous plus motivés si nous savions que nous favorisons leur réussite scolaire (indépendamment du QI précise d'ailleurs le test).

Mais surtout, nous leur apprenons quelque chose d'essentiel, à savoir le secret du bonheur et de l'équilibre. Apprendre à attendre, à désirer...prendre conscience du temps qui passe au lieu d'être toujours dans l'instantané, savoir renoncer à un plaisir immédiat pour un plaisir plus grand...et ainsi gagner en liberté intérieure face à ses envies fluctuantes.


Vous me direz que je suis rabat-joie et que je condamne la gourmandise... je vous répondrai que pas du tout, car au bout du compte, on se retrouve avec deux chamallow au lieu d'un, et ça , ça vaut vraiment le coup !

Pour en savoir plus et voir des vidéos amusantes : http://youtu.be/xybQrxvpOnY

 
«   Retour