Maux par mots – Marie-Sophie Peytou
L'humeur du temps

Art de vivre (12) Enfance Education (7) Sexualité (3) Vie de couple (6) Vie de famille (1) Tous (29)
 
jeudi 28 juillet 2016 Vie de couple
Bonnes vacances ! Bonnes vacances ! Bonnes vacances…c’est un souhait que l’on entend beaucoup en ce moment, un souhait anodin, mais qui peut parfois avoir un parfum d’ironie. Certains couples en effet redoutent les vacances au plus haut point, car c’est l’occasion de se retrouver face à face, et lorsqu’on n’a plus rien à se dire, c’est un face à face qui peut devenir pesant.

Pendant l’année, les multiples occupations, le travail, la course du quotidien maintiennent une certaine illusion de communication ou au moins d’activités communes. En tout cas, on n’a pas le temps de s’interroger sur la qualité de sa relation de couple : un peu comme un hamster court dans sa roue, sans jamais s’arrêter.
Lorsque la roue s’arrête, il arrive qu’on prenne conscience que l’autre est devenu un étranger, avec qui l’on ne sait pas quoi dire ; ce peut même être un ennemi, que l’on a envie de fuir tant il nous agace. La solution la plus simple serait de se programmer toutes sortes d’activités de loisir pour éviter la confrontation : on peut ainsi se créer une nouvelle roue dans laquelle tourner et éviter de penser.

Et si l’on essayait de prendre le problème autrement ? Et si pour une fois on arrêtait la course ?
Évidemment, pour un couple qui a depuis longtemps cessé de communiquer, il est sans doute illusoire d’espérer restaurer le dialogue sur des sujets personnels, voire intimes. Commençons alors par une démarche toute simple, comme retrouver le plaisir de faire une activité ensemble. Je vous suggère de faire un petit voyage dans le temps…Lorsque vous étiez jeunes (et amoureux !) quelles activités aimiez vous faire tous les deux ? De la marche, du sport, des vide-greniers, des activités culturelles ou ludiques…Il y a bien quelque chose qui vous a rapprochés et qui vous a donné envie de poursuivre la route ensemble. Peut-être est-ce l’occasion de retrouver ces moments tout simples où vous commencez par garder une certaine distance mais où vous redécouvrez le plaisir d’être ensemble, d’être côte à côte pour partager des moments de bonheur. Parfois, un bon film permet d’engager la conversation, de parler de soi sans en avoir l’air, d’évoquer ses attentes ou ses rêves…ou de rire tout simplement. Un bon fou rire partagé est une façon de détendre l’atmosphère entre vous deux, de prendre un peu de recul face aux difficultés du quotidien.

Danser ensemble est aussi une façon de retrouver une forme de contact physique. Avant de rêver à la relation sexuelle idéale, qui sera sans doute prématurée, il y a peut-être une période d’apprivoisement nécessaire pour retrouver le goût de la présence physique de l’autre. J’ai reçu un jour en consultation un couple qui n’avait aucune complicité, jusqu’à ne plus pouvoir se supporter : ils ont redonné vie à une relation chancelante…en faisant des balades à moto (je précise à deux sur la même moto !). Cette proximité physique qui n’avait au départ aucune connotation sexuelle leur a permis de retrouver le contact…et plus si affinités !



L’essentiel est sans doute de ne pas croire que les vacances vont tout arranger, comme par magie, mais que chacun doit essayer de faire un tout petit pas pour retrouver le chemin de la communication…Le plus beau voyage que l’on fait ici bas, c’est celui que l’on fait vers l’autre, mais on ne peut pas voyager sans quitter un peu de son confort, sans se mettre en route soi même.
A la rentrée, je me prends à rêver que l’un de vous prendra son courage à deux mains pour appeler une CCF afin de poursuivre les premiers pas esquissés pendant l’été.
 
«   Retour