Maux par mots – Marie-Sophie Peytou
L'humeur du temps

Art de vivre (12) Enfance Education (7) Sexualité (3) Vie de couple (6) Vie de famille (1) Tous (29)
 
mardi 24 janvier 2012 Vie de couple
L’amour dure trois ans…

C’est le titre d’un film actuellement sur les écrans. Je ne l’ai pas vu et suis bien incapable de vous en parler. Son titre m’a juste intriguée, il m’a donné envie de m’interroger: est-ce que l’amour dure vraiment trois ans ? En ce cas, l’amour qui dure toujours serait une imposture et le mariage un …mirage ?
Tout dépend de la définition que l’on donne au mot « amour ».
Il y a l’émotion de la première rencontre et du premier baiser, les battements de cœur en entendant son pas, les coups de fil interminables où ni l’un ni l’autre ne veut raccrocher, une impression de légèreté et d’insouciance …tout ce qui fait qu’on aime tant être amoureux. Oui, on peut bien le dire, tout cela ne dure peut-être que trois ans (ou moins encore ...). Ce qui explique que certains ne supportent pas autre chose et préfèrent rompre avant de retomber sur terre. Ainsi Eddie Barclay, qui se maria 8 fois, avouait de façon ingénue : ce que j’aime dans l’amour, c’est le commencement.

Et la suite alors, n’est-ce plus de l’amour ?
Tout dépend de nous : qu’allons-nous faire de ce commencement ? L’état amoureux nous est donné sans que nous l’ayons cherché. Il contient une part de magie et de mystère qui échappe à notre volonté…jusqu’à un certain point seulement. Car nous ne sommes pas seulement des êtres d’émotion et de sentiment : nous avons en nous une capacité à agir sur notre existence, à faire des choix.

L’amour est bien plus qu’un sentiment et chacun de nous peut en faire l’expérience : je ne connais pas beaucoup de mères qui ressentent de l’amour lorsqu’elles se lèvent la nuit pour soigner leur enfant; pourtant, la plupart le font …avec amour !
Nous pouvons observer la même chose dans un couple. Ce serait illusoire (et épuisant !) de penser qu’on peut-être amoureux 24h sur 24. Notre cœur ne tiendrait pas ! Il nous faut accepter que l’état amoureux ne soit pas l’aboutissement de l’amour. Certes, il donne de l’élan et de l’enthousiasme, mais il ne nous dispense pas de nous engager de manière active dans cette aventure de la vie à deux, il ne nous dispense pas des efforts, de certains renoncements. Loin d’appauvrir le sentiment amoureux, nos actes vont au contraire lui redonner de l’élan. Si l'on y réfléchit, c'est plutôt encourageant de se dire que l'amour, on y peut quelque chose!

Ce qu’il nous faut aimer dans l’amour, c’est non seulement le commencement mais aussi la suite de l’aventure : il y a encore d’autres terres à explorer et cela pourrait bien être plus exaltant qu’on ne le croit. Alors l’amour durera…un peu plus que trois ans !
 
«   Retour