Maux par mots – Marie-Sophie Peytou
Lire, écouter, voir

Chansons (3) Conférences (1) Films (12) Jeu (1) Livres (23) Spectacles (1) Tous (41)
 
mercredi 16 juillet 2014 Livres
La thérapie Imago : une nouvelle approche de l'aventure du couple
Carlo Trippi
Jouvence éditions (2008)

Voilà un ouvrage très riche qui peut intéresser le grand public comme les professionnels de la relation d'aide. Son objectif est de présenter la méthode Imago, méthode de thérapie pour les couples. Nous avons déjà évoqué précédemment un petit livre du même auteur, CarloTrippi, et celui ci en est la version plus développée; il est émaillé de nombreux exemples concrets et se lit très facilement; le vocabulaire est simple, le style est direct...bref, même sur la plage, vous pourrez le déguster sans trop d'effort !


On peut distinguer dans cet ouvrage trois grands mouvements:

Le premier évoque les différentes étapes de la vie d'un couple : la phase de romance, ou amour romantique, largement influencée par les hormones (en particulier l'ocytocine). Cette phase est très importante, car c'est celle qui crée l'attachement mais il ne faudrait pas s'y attarder car la fusion n'est pas le but d'une histoire d'amour : « La recherche de la symbiose peut-être une forme de négation du partenaire en tant que personne séparée » (p39)
Vient alors la seconde étape qui est celle de la lutte de pouvoirs, à l'issue de laquelle de nombreux couples se séparent pour repartir dans une autre romance. Quand les couples parviennent à surmonter cette crise, ils entrent dans la phase d'amour conscient, qui est le début d'une aventure extraordinaire. Il s'agit de prendre conscience qu'un couple c'est toi ET moi : c'est le « et » qui est important, car cet espace est ce qui permet la relation. Cet espace, qui peut être dangereux et toxique si l'on n'en prend pas soin, peut aussi être le lieu où la relation grandit et où chacun se sent aimé pour lui même.
  -------------------------

Le deuxième mouvement part de la constatation que les disputes dans le couple sont pour la plupart issues de blessures d'enfance que le contact avec notre conjoint « réactive ». L'auteur évoque donc les différents stades de développement de l'enfant et les blessures qui s'y rattachent. Chacun développe une stratégie de défense pour survivre, ce que l'auteur appelle « un costume de survie ». Le choix de notre conjoint est souvent déterminé, de façon inconsciente bien sûr, par ces blessures.

  -------------------------
La dernière partie est la plus originale car elle développe la thérapie Imago proprement dite. L'auteur en est convaincu : nous pouvons changer et dépasser nos instincts (instinct de survie mis en place par notre cerveau reptilien). C'est en choisissant de prendre soin de l'espace du couple que nous pouvons dépasser nos difficultés : « Lorsqu'il y a un conflit dans le couple, toutes nos peurs sont réactivées » (p138) . Le conflit est inévitable mais il peut être source de guérison car il est le germe qui permet la cicatrisation de nos vraies blessures.
En pratiquant un dialogue Imago on accepte de devenir empathique, c'est à dire de se mettre à la place de l'autre pour faire l'expérience d'une vraie relation. Le couple va prendre rendez-vous (un dialogue imago ne s'improvise pas) et pratiquer un dialogue assez formel, où l'un accepte d'être l'émetteur et l'autre le récepteur. Celui qui reçoit va pratiquer systématiquement la reformulation, pour bien montrer à son conjoint qu'il le comprend et accepte de rentrer dans son monde : « faire le miroir, c'est veiller à ce que l'espace entre-deux ne soit pas pollué » par des choses personnelles, des jugement, des réactions venant du récepteur. L'émetteur sera détendu car il va se sentir écouté.
« Chaque fois que votre partenaire souffre, il y a un petit enfant en lui qui s'exprime. Des éléments de votre relation en sont les déclencheurs mais 90% du contenu affectif est en relation avec l'histoire passée de votre partenaire ; »( p163)
L'auteur va proposer plusieurs types de dialogues, après le dialogue de base qu'il appelle « dialogue conscient » qui a permis de dégager suffisamment l'espace du couple ; ainsi, on pourra pratiquer un dialogue parent/enfant ou bien le dialogue de demande de changement de comportement. Il pourra aussi y avoir un dialogue pour exprimer sa colère à son conjoint et en explorer la source...
Le point commun à tous ces dialogues est leur côté très codifié et aussi la volonté de chacun d'être à l'écoute et d'accepter tour à tour de se déplacer pour essayer de comprendre l'autre (ce qui ne veut pas dire s'identifier à lui ni tout accepter.)

  -------------------------
La conclusion de l'auteur est que pour qu'un couple dure, il faut s'engager de façon personnelle et volontaire, en renonçant à tout ce qui permet de fuir la relation et en nourrissant l'espace personnel du couple, pour que chacun se sente en sécurité et libre. Alors la grande aventure peut commencer...
  -------------------------

Pourquoi j'ai aimé ce livre au point de vouloir vous le partager ? Parce qu’il est est avant tout très optimiste; il est fondé sur la certitude qu'une relation amoureuse est une construction qui ne doit rien au hasard (ou presque...!) et donc qu'on peut l’améliorer pourvu qu'on le désire et qu'on s'y engage. Il présente la vie à deux comme une aventure enthousiasmante car elle permet d'aller réellement à la rencontre de l'autre et favorise aussi la guérison de ses blessures d'enfance.
Bien sûr, cet optimisme doit être tempéré par l’observation de la réalité : beaucoup de personnes sont tellement blessées qu'elles ne désirent pas tenter l'aventure et s'engager dans une relation consciente. La peur de changer, de bouleverser un équilibre intérieur, même inconfortable, pousse de nombreux couples à se séparer sans même essayer de solutions... ils restent aussi fascinés par la vision idéalisée de l'amour romantique, développée dans l'art, la littérature, le cinéma. Beaucoup ont peur de renoncer à leur rêve et préfèrent se bercer d'illusions plutôt que de tenter l'aventure de la relation consciente. Le plus difficile pour le thérapeute est de constater que l'un des deux est prêt à tout pour éviter la rupture mais qu'il est seul à le désirer. La réussite d'une vie à deux s'appuie sur la volonté de deux individus, sur leur désir réciproque d'engagement. Elle ne s'impose pas de l'extérieur...
 
«   Retour