Maux par mots – Marie-Sophie Peytou
Lire, écouter, voir

Chansons (3) Conférences (1) Films (10) Jeu (1) Livres (20) Spectacles (1) Tous (36)
 
jeudi 21 août 2014 Livres
Découvrir un sens à sa vie grâce à la logothérapie : le témoignage et les leçons de vie d'un grand homme
Viktor E, Frankl
J'ai Lu (Bien être.) février 2014

Professeur de neurologie et de psychiatrie à la faculté de médecine de Vienne, Viktor Frankl (1905-1997) fut l'élève de Freud et d'Adler. Pendant la seconde guerre mondiale, il fut déporté et cette expérience l'a beaucoup marqué ; en particulier, cela lui a permis de comprendre une réalité essentielle : trouver un sens à sa vie est ce qui permet à l'homme de traverser l'existence, quelles que soient les conditions dans lesquelles il se trouve... Son approche psychologique et psychiatrique, la logothérapie (1), a révolutionné la psychothérapie.

  -------------------------
Le récit de Frankl est tout à fait intéressant parce qu’il ne fait pas que raconter son expérience concrète de la déportation mais il essaie aussi d'en tirer une réflexion pour sa pratique professionnelle, et tout simplement une leçon de vie: pour lui, l'homme conserve toujours sa dignité, et cela ne dépend pas des conditions dans lesquelles il se trouve. La dernière des libertés de l'homme, ce qui fonde aussi sa dignité inaliénable, c'est de pouvoir « choisir l'attitude qu'il adopte dans les situations qu'il est obligé de vivre » (p7). Ce qui permet de survivre dans des conditions extrêmes, c'est le sens que l'on peut trouver à ce que l'on vit. Celui qui a un « pourquoi » peut vivre avec n'importe quel « comment » : Frankl reprend à son compte la phrase célèbre de Nietzsche.

  -------------------------
D'autre part, le souvenir de l'être aimé, la beauté de la nature, la solidarité avec ses co-détenus, sont autant d'expériences où Frankl a pris conscience de sa dignité et de son caractère unique. Bien sûr, il ne nie en aucune façon l'horreur des camps et ne justifie jamais la souffrance dans un espèce de masochisme mal placé. Seulement, lorsqu'elle est inévitable, il vaut mieux essayer de lui donner un sens.
Il nous invite à ne pas nous laisser enfermer par ce qu'il appelle " la triade tragique" : la souffrance, la culpabilité et la mort. L'homme peut transformer la souffrance en réalisation humaine ; il peut trouver dans son sentiment de culpabilité l'occasion de s'améliorer. Il peut enfin agir de façon responsable face au caractère transitoire de la vie.
Enfin, contre Freud qui considère que la vie de l'homme c'est la recherche du plaisir, contre Adler qui met en avant la volonté de puissance, Frankl considère que le propre de l'homme c'est rechercher le sens de sa vie, et que ce sens ne se trouve qu'en dehors de lui-même (ce que Frankl appelle la transcendance de soi, et qu'il ne faut pas forcément identifier avec une religion particulière).
  -------------------------

Malgré son caractère dramatique, ce livre est aussi plein d'espérance et c'est pour cela que je vous le recommande.
Loin des théories et des idées abstraites, il nous livre une expérience inouïe, un vécu tragique et pourtant plein de sens. Ce qui distingue Frankl d'un thérapeute ordinaire, c'est qu'il a mis ses idées à l'épreuve de sa vie. J’apprécie aussi sa profonde humanité, qui lui fait croire en la dignité de tout être humain, malgré ses faiblesses, quelles que soient les circonstances, les épreuves et les souffrances rencontrées. Il y a en lui la volonté de préserver la liberté humaine et sa responsabilité.
Quelle bel objectif quand on exerce un métier comme le mien ! Le rôle du thérapeute n'est pas de donner des explications et des solutions toutes faites , mais de faire germer en chacun les réponses qui lui correspondent, pour lui permettre d'exercer au mieux sa liberté et sa responsabilité.
  -------------------------
(1) Il faut ici traduire le mot « logos » par « sens ».
(2) Pour en savoir plus sur la logothérapie, voir la rubrique "adresses utiles"
 
«   Retour