Maux par mots – Marie-Sophie Peytou
Lire, écouter, voir

Chansons (3) Conférences (1) Films (12) Jeu (1) Livres (23) Spectacles (1) Tous (41)
 
mardi 9 décembre 2014 Chansons
les voyages en train
Grand Corps Malade

Un de mes enfants adolescent m’a fait découvrir ce poème/chanson…(enfin bref, du slam !) de Grand Corps Malade.

https://www.youtube.com/watch?v=GaQbU-TD8hA


Comme ancien professeur de français, j’ai apprécié la musique des mots et les jeux sur le langage, mais c’est de sa vision de l’amour dont je voudrais vous parler ici.

« Pour beaucoup la vie se résume à essayer de monter dans le train,
A connaitre ce qu'est l'amour et se découvrir plein d'entrain »




Ah, l’amour… nous avons tous soif d’aimer et d’être aimé : cela fait vraiment partie de l’être humain et c’est une certitude que je vérifie tous les jours dans mon cabinet.
C’est parce qu’ils ont soif de vivre une belle histoire d’amour que la plupart de mes clients viennent me rencontrer. L’amour permet de donner du sens à la vie et de traverser les épreuves en se sentant moins seul, porté par un élan vital.
Sur ce point, je suis parfaitement en phase avec les mots du poète ; il s’agit juste de savoir de quel amour on parle…et c’est là que j’ai envie d’apporter des nuances...Car, comme souvent hélas, l’amour est confondu avec le sentiment amoureux !

« Dans les premiers kilomètres tu n'as d'yeux que pour son visage,
Tu ne calcules pas derrière la fenêtre le défilé des paysages,
Tu te sens vivant tu te sens léger tu ne vois pas passer l'heure,
T'es tellement bien que t'as presque envie d'embrasser le contrôleur.
Mais la magie ne dure qu'un temps et ton histoire bât de l'aile »


Voilà une belle description de l’état amoureux, qui dure … le temps d’un voyage en TGV !
Et après, qu’est ce qu’on fait ? On descend du train et on demande à être remboursé ? L’élan amoureux est merveilleux, mais il dure juste le temps qu’il faut pour que la volonté prenne le relais…Croire qu’on peut engager toute sa vie sur un sentiment qui est le fruit du hasard ou de la chance, c’est aller tout droit vers la désillusion.
Si l’amour n’est qu’une question de magie, pas étonnant que tant d’histoires d’amour tournent mal. Pour beaucoup de couples, les éléments étaient là pour que le voyage soit au long court… mais la routine, le quotidien, les aléas de la vie ont asséché le premier élan et déçu les espérances folles qu’ils avaient placées dans leur histoire.
Et si l’amour était aussi une affaire d’engagement personnel ? L’envie de durer, d’approfondir la relation, de la faire grandir, voilà qui est autre chose qu’une émotion passagère (quoique très violente parfois !)

« J'crois que les histoires d'amour c'est comme les voyages en train »

Oui, l’amour est un voyage, mais un voyage où l’on est autant le passager que le conducteur ! Aimer quelqu’un, c’est aller à sa rencontre, prendre conscience que l’autre n’est pas moi et que, pour le comprendre, je dois sortir de moi-même. C’est une aventure où l’on ne peut pas rester passif, en comptant que la magie des premiers instants suffira à nourrir toute une vie.
Alors, loin de moi l’idée de dévaloriser l’amour, je crois en effet qu’il donne sens à l’existence humaine…mais n’en déplaise à Grand Corps Malade, je pense que le meilleur des voyages ne se fait ni en train ni en bus mais à pied, c'est-à-dire avec tout son être, en engageant autant son corps et son cœur que toutes les ressources de son intelligence et de sa volonté.
 
«   Retour