Maux par mots – Marie-Sophie Peytou
Lire, écouter, voir

Chansons (3) Conférences (1) Films (12) Jeu (1) Livres (23) Spectacles (1) Tous (41)
 
vendredi 14 octobre 2011 Chansons
Aurélie
Colonel Reyel

« Aurélie n’a que seize ans et elle attend un enfant, ses parents ses amis lui conseillent l’avortement » (http://www.youtube.com/watch?v=B4CXwuOW0Ps" target="_blank">la suite sur Youtube...)

Je vous rassure tout de suite, ce n’est pas tout à fait le style de musique que j’écoute à longueur de journée… Ce n’est pas non plus pour ses qualités artistiques que j’ai choisi cette chanson, quoiqu'on puisse trouver bien pire.
Néanmoins, elle est dans la bouche de nombreux collégiens (essayez avec vos enfants, vous verrez…j’ai fait le test moi aussi !) et à ce titre elle mérite qu’on s’y attarde un peu.
Je ne souhaite pas prendre partie sur le fond, mais cette chanson m’a inspiré quelques réflexions que je vous partage.

En premier lieu, il est juste de dire que cette chanson correspond à une réalité ; le nombre des grossesses adolescentes est en augmentation, en particulier dans des milieux qu’on pourrait qualifier de défavorisés : pour certaines jeunes filles, donner la vie, c’est encore ce qu’elles peuvent faire de mieux, lorsqu’elles sont en échec sur tous les autres plans (scolaire, professionnel, social…) ; c’est une façon de grandir, de trouver un statut dans la société, de se hisser à une place d’adulte. Les difficultés futures ne sont, bien sûr, pas envisagées.

En second lieu, il est intéressant de voir quelles réactions a suscité cette chanson. Beaucoup de féministes ont réagi de façon épidermique. Une chanteuse (Jeanne Cherhal) a même composé une chanson en réplique. Elle s’indigne et déclare « De mon temps, les chanteurs étaient progressistes, ils se battaient pour plus de liberté, ils n’avaient pas d’idées réactionnaires ! »
Je souligne le mot de façon volontaire. Au fond, que veut dire le mot réactionnaire ? Aujourd'hui, le terme est utilisé à tort comme un synonyme de "conservateur". Autant dire qu'il n'a pas bonne presse ! En réalité,le mot vient du verbe « réagir ». Oui cette chanson est réactionnaire, au sens où elle réagit à l’air du temps…Les adolescents ont toujours cherché à prendre le contre-pied de l’idéologie dominante. Aussi, les professionnels de l’éducation devraient réfléchir aux campagnes de prévention qu’ils lancent tous azimuts. Malgré les multiples campagnes de promotion de la contraception, le nombre de grossesses ne cesse d’augmenter chez les jeunes (qu’elles aboutissent à une naissance ou à une IVG). Il serait intéressant de se demander pourquoi ? A trop vanter les mérites du sexe sans risque et sans conséquences, on pourrait paradoxalement développer un attrait pour l’interdit, à savoir la maternité…

En conclusion, je vous conseille (oui, il m’arrive parfois de donner des conseils !) d’écouter cette chanson avec vos ados, cela pourrait être le point de départ d’une discussion fructueuse sur le sens de la sexualité, le sens de sa vie, la responsabilité…que sais-je ! Alors, on dit merci au Colonel Reyel !
 
«   Retour