Maux par mots – Marie-Sophie Peytou
Lire, écouter, voir

Chansons (3) Conférences (1) Films (12) Jeu (1) Livres (23) Spectacles (1) Tous (41)
 
lundi 7 novembre 2011 Livres
Parents toxiques : comment échapper à leur emprise
Susan Forward
Edition : Marabout psy (mars 2010)

Quelques mots sur l'auteur: Susan Forward est docteur de l’université et thérapeute. Elle a une importante expérience de thérapeute de groupes et de consultant dans plusieurs établissements de Californie. Elle s’est spécialisée dans l'accompagnement de personnes victimes d’abus dans leur enfance, en particulier d’abus sexuels et d’inceste. Ses thérapies ne sont pas d’inspiration psychanalytique mais plutôt comportementale : il s’agit de modifier le comportement actuel de l’individu et de l'aider à dépasser les traumatismes de son passé.

L’auteur part du constat que si les enfants victimes d’abus sont relativement bien pris en charge lorsque ces sévices sont connus, il arrive aussi souvent qu’ils arrivent à l’âge adulte en ayant enfoui en eux tout ce qu’ils ont subi et sans jamais avoir pu en parler. Elle propose donc un chemin de guérison et de libération pour tous ces adultes qui n’ont pas envie de trainer toute leur vie les conséquences d’un environnement familial malfaisant.

Voici une analyse rapide de cet ouvrage divisé en deux parties : la première analyse ce qu’est un parent toxique, avec une progression dans la gravité des faits pour aboutir à l’inceste. La seconde propose des pistes de guérison issues de l’expérience pratique très riche de l’auteur.

La première partie, riche de nombreux exemples, analyse de façon très précise ce qu’est un parent (ou un milieu familial) toxique.
Tous les parents ont bien sûr commis des erreurs dans leur éducation, mais on peut dire qu’un parent toxique est celui dont le comportement est négatif de façon constante et qui fait subir à longueur de temps traumatisme, abus et critiques de toutes sortes à son enfant au point de détruire toute confiance en lui, toute possibilité de grandir et de devenir un adulte autonome et épanoui. Ainsi, on pourra rencontrer différents aspects de cette toxicité : les parents tellement parfaits qu’ils ne cessent de rabaisser leur enfant et de lui prouver qu’il est incapable de rien faire sans eux (cela peut être sous le couvert d’une affection étouffante) ; les parents déficients, qui eux ont été nuisibles par omission : ils ont demandé à leurs enfants de prendre soin d’eux, les transformant en adultes avant l’heure, par exemple des parents dépressifs. On rencontre aussi les parents violents, soient verbalement (insultes répétées) soit physiquement (comportement souvent lié à l’alcoolisme). Enfin, les parents incestueux, qui représentent dans l’échelle de la toxicité un degré de plus dans le côté destructeur.
Tous ces enfant ont en commun un manque total d’estime de soi, une très grande difficulté à créer des relations affectives normales avec d’autres, ou bien risquent de reproduire les schémas qu’ils ont vécus dans leur enfance (devenir violents à leur tour).
Pour conclure cette partie, l’auteur analyse aussi le système familial, c'est-à-dire tout le système qui se met en place, avec la complicité active ou passive de l’autre parent ou des frères et sœurs. Toute tentative de changement remet en cause l’équilibre crée, et cela rend plus difficile encore toute tentative pour se libérer de l’emprise de ses parents.

La seconde partie donne des pistes pour essayer de guérir des traumatisme subis, en partant du principe positif que la personne n’est pas responsable de ce qu’on lui a fait lorsque elle était enfant mais qu’elle est responsable des décisions positives qu’elle peut prendre actuellement pour surmonter ces expériences.
L’auteur veut remettre le pardon à sa place : il ne peut se produire qu’à la fin du processus, et ne doit pas éviter le douloureux travail de la thérapie. Il s’agit d’abord de reconnaître le lien destructeur que l’on conserve avec ses parents. Il y a deux façons de vivre cette fusion : soit leur céder toujours, sans jamais oser être soi-même, soit être en révolte totale, ce qui leur reconnaît encore un pouvoir car on se met à agir uniquement par réaction à eux. Il nous faudra aussi mettre à jour les croyances inconscientes qui ont été inculquées et qui déterminent une grande part des émotions. De ce fait, on pourra peu à peu parvenir à l’indépendance émotionnelle : il est essentiel de croire que l’on ne va pas changer ses parents, mais juste qu’il est possible de changer de comportement avec eux.
D’autre part, une étape essentielle sera de rejeter la responsabilité des événements douloureux de notre enfance : l’enfant n’est pas coupable de ce que ses parents lui ont fait subir. Cette étape pourra réveiller des colères terribles, toutes celles qui ont été accumulées depuis si longtemps. Enfin, viendra l’étape de la confrontation (directe ou non), où l’adulte pourra dire à ses parents les souffrances qu’il a subies, non pour se venger, les punir, déverser sa colère ou obtenir quelque chose mais pour vaincre la peur de les affronter, pour dire la vérité et déterminer le type de relations que l’on pourra avoir avec eux désormais.


J’ai trouvé ce livre tout à fait passionnant : il était clair, bien construit, facile d’accès sans être simpliste. Les très nombreux exemples permettaient d’avoir une idée précise des réalités décrites ; d’autre part, j’ai aimé le côté positif de l’auteur : elle a bien souvent rencontré des personnes qui ont vécu des situations terribles et elle garde pourtant l’espoir qu’il est possible de les aider à en sortir. Les pistes proposées sont très intéressantes, même si un livre ne remplacera jamais le contact avec une thérapeute chaleureuse et à l’écoute.
 
«   Retour