Maux par mots – Marie-Sophie Peytou
La logothérapie

 
Voici quelques mots sur la logothérapie. Je suis Logothérapeute accréditée RDL® 2019 et titulaire de
la double licence européenne FLP-EU 2019

Au sommaire :
1. Qu'est-ce que c'est ?
2. Qui est Viktor Frankl?
3. En pratique
4. Ce que je propose



1. Qu'est-ce que c'est ?

C’est une méthode d’accompagnement thérapeutique fondée par Viktor Frankl (1905-1997) qui considère que le moteur de l’existence humaine est l’orientation vers le sens. Le mot « logos » doit ici être compris comme « sens, raison », un des ouvrages de Frankl s’intitule d’ailleurs Nos raisons de vivre : A l’école du sens de la vie.
La logothérapie s’appuie sur une certaine vision de l’homme, considéré comme un être libre, capable de décider et d’être responsable. Ce qui peut lui donner le goût de la vie et disons-le, ce qui peut le rendre heureux, ce n’est pas la recherche du plaisir et du bien être, une sorte d’équilibre et d’absence de tension (un concept en pleine extension aujourd’hui avec la mode du développement personnel !)…Non, en réalité, ce qui rend l’homme heureux, c’est d’accomplir une tâche, c’est de se dépasser, c’est de sortir de soi pour réaliser, concrétiser des valeurs. Ainsi, l'homme est regardé dans toutes ses dimensions: physique, psychique, intellectuelle et spirituelle. Il n'est pas considéré uniquement en fonction de ses difficultés dans le domaine psychophysique mais il est encouragé, au contraire, à s'appuyer sur ses ressources spirituelles, en particulier sa capacité de choix et de décision.
"L'homme est un être qui décide" aimait à répéter Frankl



2. Qui est Viktor Frankl ?

Ce psychiatre et neurologue, passionné de philosophie, est considéré comme le fondateur de la troisième école viennoise de psychothérapie, qui prend en compte la question du sens et la dimension spirituelle de la personne ("spirituel" est à prendre au sens large et non pas comme synonyme de "religieux"). Son origine juive lui vaut d’être déporté à Auschwitz, avec toute sa famille, mais cette expérience dramatique va aussi lui permettre de vérifier certaines intuitions et observations qu’il avait déjà développée avant la guerre auprès de ses patients. Après la guerre, il dirige pendant 25 ans la polyclinique neurologique de Vienne ; il voyage énormément, pour partager ses observations et son expérience auprès des multiples patients qu’il a accompagnés. La logothérapie est développée dans de nombreux pays mais peu connue en France. Il est probable que l’influence de Freud et de la psychanalyse sont restées trop fortes dans l’université française pour que la logothérapie puisse être accueillie comme elle le mérite. La situation évolue petit à petit…


3. En pratique

Le mot « logos » a en grec plusieurs significations, mais celle que l’on peut privilégier ici c’est celle de « sens ». La logothérapie propose à la fois une certaine vision de l’homme (qui n’est pas réduit à ses pulsions ni aux forces qui l’animent) et une certaine façon d’accompagner les personnes qui viennent rencontrer un thérapeute.Le logothérapeute a un positionnement différent du psychanalyste : il n’est pas au dessus de son patient, un peu comme un voyant extralucide qui sait mieux que lui ce dont il souffre (si on pousse un peu loin la caricature!). Il se situe plutôt à côté de lui, comme un accompagnateur discret, qui désire faire grandir sa liberté et lui permettre de voler de ses propres ailes…C’est pourquoi, un accompagnement logothérapeutique ne s'étale pas sur plusieurs années (sauf exception). Il ne doit pas créer de dépendance entre l’accompagnant et l’accompagné. Car tout logothérapeute est habité par la conviction que l’homme a en lui une capacité inouïe, même si elle est parfois abîmée par la maladie : celle de choisir librement la façon de se situer dans l’existence, y compris dans les situations qu’il n’a pas choisies, comme Frankl a pu l'expérimenter en camp de concentration. Son objectif est donc de permettre à la personne de prendre sa vie en main, dans la mesure de ses possibilités.

D’autre part, le logothérapeute, même s’il s’appuie sur des méthodes (comme l’intention paradoxale), refuse d’utiliser des techniques qui réduiraient l’homme à une machine que l’on fait fonctionner avec de bons outils. De ce fait, il peut laisser beaucoup de place à l’intuition et à l’imagination, essayant de trouver pour chaque patient le chemin qui lui convient le mieux. Il pourra se servir de la création artistique, du cinéma, de thérapies corporelles, bref il ne s’interdit aucune piste qui puise permettre à son patient de découvrir son propre chemin et de concrétiser ses propres valeurs. On pourrait dire qu’il y a autant de méthodes que de patients ou de logothérapeutes.


4. Ce que je propose

Des séances individuelles, comme pour une thérapie classique. Les personnes consultent un logothérapeute lorsqu'elles ont des difficultés suite à une séparation, une maladie ou une épreuve, ou bien lorsqu'elles cherchent à donner à leur vie une nouvelle direction..On peut aussi réfléchir à des problématiques comme l'estime de soi, la culpabilité face un événement douloureux, la difficulté à faire des choix ou le manque de désir et de goût face à l'existence. Il va sans dire que j'ai une posture de logothérapeute dans tous mes accompagnements, y compris lorsque les clients viennent pour des problèmes conjugaux ou familiaux.

  -------------------------

Pour en savoir plus, vous pouvez aller sur le site de l’ALF : https://www.alf-logotherapie.fr/
Vous pouvez aussi relire ma chronique sur le livre de Frankl :

Découvrir un sens à sa vie
http://mauxparmots.free.fr/lire_ecouter_voir.php?id_billet=27