Maux par mots – Marie-Sophie Peytou
Les réponses à vos questions

Deuil (1) Enfance Education (3) Enfance maltraitée (0) IVG (0) Travail personnel (2) Vie de couple (9) Tous (15)
 
Vie de couple
Je suis brisée par mon dernier échec amoureux ! Nous avons vécu une formidable histoire, avec une complicité magique. J’avais l’impression d’avoir rencontré la personne faite pour moi, nous nous comprenions sans avoir besoin de parler. Comment expliquer que nous en soyons arrivés à nous détester à ce point et même à vouloir faire du mal à l’autre… Merci pour votre confiance ; je comprends bien en lisant votre question combien vous traversez une période de tristesse et de découragement et j’aimerais vous donner quelques clés pour comprendre ce qui est arrivé à votre couple. Cela ne va pas forcément supprimer votre tristesse mais au moins en atténuer le sentiment d’absurdité. Peut-être aussi que cela pourra vous aider, si vous essayez de construire un nouveau projet amoureux.

  -------------------------
On peut dire qu’il y a quatre étapes dans la construction d’un couple, et ce chemin, chacun est appelé à le vivre, de façon plus ou moins douloureuse.
La première étape, c’est la dépendance, l’état de fusion amoureuse des débuts de la rencontre. Le couple a du mal à se séparer, à passer du temps loin de l’autre. Le besoin de l’être aimé est tellement fort qu’on en vient à souffrir physiquement de son absence. Il parait inenvisageable de vivre l’un sans l’autre, on a même l’impression qu’on a commencé à vivre depuis qu’on a rencontré la personne qu’on aime. On constate aussi une idéalisation maximale de son partenaire.

Cette étape dure plus ou moins longtemps (3 ans disent certains !), mais un jour, tout à coup, cette dépendance devient pesante, c’est comme si l’on se réveillait d’un mauvais rêve. Les mêmes choses qui nous attiraient tant chez l’autre, ce sont justement les choses qui nous énervent le plus ! C’est la phase de contre-dépendance.
Elle peut être extrêmement violente, surtout si la phase précédente était forte. En gros, plus on a été fou amoureux de l’autre et dépendant de lui, plus la phase de contre-dépendance peut être violente et forte. C’est probablement à ce moment là de votre histoire que vous vous trouvez actuellement. A ce stade là, beaucoup de couples se séparent, souvent dans la violence ou au moins dans la rancœur et l’amertume.

Heureusement, certains couples traversent cette phase en arrivant à retrouver l’indépendance : chacun redécouvre ses goûts, ses talents, sa spécificité ; c’est le moment où l’on redécouvre la plaisir de faire des activités seuls, chacun de son côté. Mais, le risque de cette phase, c’est que les partenaires deviennent tellement indépendants l’un de l’autre qu’ils ne comprennent plus vraiment qu’est-ce qu’ils font ensemble. Les chemins, qui étaient au départ complètement confondus, risquent de diverger tellement que le couple n’a plus de raison d’être.

Les couples qui durent et qui arrivent à traverser les orages sont les couples qui ont établi une interdépendance, c'est-à-dire la capacité de collaborer ensemble, de partager des moments de vie heureux ou douloureux, de développer des projets, de se réjouir de voir grandir l’autre…Ils savent être heureux ensemble, mais savent aussi qu’ils ne peuvent combler totalement l’autre et que l’autre restera toujours un mystère insondable, différent de ce qu’on croit avoir compris de lui.
  -------------------------
Il est clair que ces étapes peuvent aussi alterner dans la vie de couple : on peut revivre des moments d’intense fusion, après des années de vie commune, mais alors, chacun des deux sait que ces moments ne sont pas la définition de l’amour, seulement une des facettes de l’amour. Le couple est comme un être humain, un être vivant, il a besoin de respirer.
 
«   Retour