Maux par mots – Marie-Sophie Peytou
Les réponses à vos questions

Deuil (0) Enfance Education (3) Enfance maltraitée (0) IVG (0) Travail personnel (1) Vie de couple (9) Tous (13)
 
Vie de couple
Ma femme m’a trompé mais elle a rompu sa liaison ; je continue à croire que notre couple n’est pas mort, qu’en pensez-vous ? Dans votre question, il y a un mot essentiel : « je continue à croire » : tout est là en effet, dans
cette certitude que vous pouvez recommencer. Quand on a une certitude, on est prêt à tout pour la mettre en œuvre.
Bien sûr, il ne s’agit pas de minimiser ce que vous avez vécu l’un et l’autre ; recommencer à zéro, tout effacer comme si rien ne s’était passé, ce n’est pas réellement possible ni même souhaitable. Pardonner à l’autre ne signifie pas que la blessure qu’il vous a faite n’existe plus.

L’essentiel est peut-être de comprendre comment cela a pu se produire. Il arrive que l’adultère soit un signal d’alarme, un moyen (certes extrême !) de dire à l’autre qu’il y a quelque chose qui ne va pas dans le couple. Qu’est-ce que votre femme a cherché dans cette aventure ? Pourquoi est-elle « allée voir ailleurs », comme on le dit familièrement ?
En vous disant cela, je ne suis pas en train de justifier son attitude, qui vous a sans doute blessé, qui a introduit le mensonge dans vos relations ; mais il s’agit juste d’essayer de comprendre ce qui a pu se passer et d’éviter que les mêmes causes produisent les mêmes effets.
Pour cela, vous pourriez vous interroger l’un et l’autre sur vos désirs et vos attentes dans le couple : elles sont souvent différentes, elles évoluent au cours du temps ; du coup, on va chercher ailleurs ce qu’on ne trouve plus dans la relation conjugale. L’autre, l’amant ou la maitresse, nous paraissent seuls susceptibles de répondre à ces attentes inassouvies…ce n’est bien sûr qu’un mirage, et nombre de ceux qui ont quitté leur conjoint pour une autre aventure ne sont pas davantage comblés.
Ce sera peut-être aussi l’occasion de reconnaître tous deux que nul ne peut correspondre totalement aux attentes de l’autre : aimer quelqu’un, ce n’est pas lui demander d’être parfait, c’est aussi accepter les limites de l’autre (et nos propres limites).

Ainsi, les échanges que vous pourrez avoir ensemble vous permettront de repartir sur des bases plus sereines, qui seules rendront possible le pardon. Et votre amour aura gagné en maturité, en vérité.
Une relation, c’est un peu comme une corde tendue entre deux êtres : les blessures que nous nous faisons l'un à l'autre coupent la corde en deux; le pardon, en quelque sorte, répare cette corde: on fait un noeud . Au final, la corde sera plus courte…et les êtres plus proches !
  -------------------------
Nb:Une telle démarche ne se fait pas en un jour, l'aide d'une conseillère pourrait vous être précieuse.
Il est évident aussi que ma réponse sous-entend que votre femme est elle aussi décidée à recommencer une vie commune. Je n'aurais pas eu la même réponse si ce n'était pas le cas; n'hésitez pas à me recontacter pour plus de précisions.
 
«   Retour